Navigation Menu

Un départ interminable

Les grands projets se méritent, dit-on… Notre aventure n’a en rien démenti cet adage. En effet, si nous sommes restés si longtemps sans donner de nouvelles, c’est que l’effort pour nous mettre en route a été bien plus conséquent que nous ne l’ayons jamais imaginé.

WordPress Gallery Extra

C’est la préparation de notre véhicule qui nous a retardés. Bien que nous ayons entrepris sa conception il y a plus de 8 ans et sa construction il y a 5 ans, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, de nouveaux imprévus ont perturbé nos avancées, retardant à chaque fois notre départ. C’est ainsi que nous n’avons finalement quitté notre maison qu’à la mi-octobre, pour céder la place à Arnaud, notre locataire. En été, nous avions convenu avec lui en plaisantant, qu’on serait parti avant la neige et c’est bien sous de gros flocons que nous avons emprunté pour la dernière fois le petit chemin, quittant notre maison.

WordPress Gallery Extra

 

Notre départ était d’ailleurs qu’une sorte de faux départ, tout à fait épique, puisque c’est sur un dépanneur que nous avons fait nos premiers kilomètres autour du monde! Sur un dépanneur? Eh bien oui, notre moteur présentait des symptômes de fin de vie et il fallait absolument éviter de le faire chauffer. C’est à Thun, chez Wegmüller, que nous allions recevoir un nouveau moteur. Toutefois, sur place, après un examen plus approfondi, il apparut que seule une erreur de connexion de durites de refroidissement était la cause de notre problème. Le changement de notre moteur n’était pas nécessaire… nous étions soulagés, à tort, mais cela nous ne le savions pas encore…

Nous avons donc passé une petite semaine ensoleillée à l’autre bout du canton de Bern, une sorte de pause, de bulle d’air, après six mois de travail acharné. À la suite de quoi, notre maison sur roue n’étant pas encore viable, nous sommes retournés dans le Jura, en France voisine, pour un mois de construction supplémentaire, dans la neige et le froid. Nous pouvions y profiter d’une grande et belle ferme jurassienne, généreusement prêtée par nos amis Odile et Philippe. Le lieu était d’autant plus adéquat que nous pouvions continuer à bénéficier de l’aide précieuse de Tony, dont l’habileté à contribuer à réaliser un intérieur à la hauteur de nos attentes.

WordPress Gallery Extra

Épuisés et las par les mois de préparation, il fut finalement décidé de prendre la route à Noël, bien que toutes les finitions n’aient pu être terminées. Après un bref tour de Suisse pour saluer la famille et quelques bons amis, c’est le 24 décembre que nous avons quitté la Suisse pour de bon. Dans la neige, garés au bord du lac d’Annecy, nous avons passé un bien agréable réveillon bien au chaud, dans notre nouveau et tout petit espace, avec un sapin tout mignon décoré par les filles et notre premier repas de fête.

WordPress Gallery Extra

En terme d’itinéraire, notre but était de fuir le froid et de rejoindre au plus vite le Maroc pour un premier tour « d’essais », avant de s’élancer plus loin dans notre « tour du monde ». Nous avons ainsi pris l’autoroute du Sud, loin de nous imaginer ce qui nous attendait. En effet, au matin de notre troisième jour de route, à Nîmes, à peine à 800 km de la Suisse, une épaisse fumée blanche s’échappe de notre moteur lors du démarrage!

Cette fois c’en était bel et bien fini avec notre moteur… dur, dur, de serrer encore les dents, dans l’état de harassement qui était le nôtre… les cris et les pleurs passés, il nous fallait organiser le changement de notre moteur. Oui, mais un 28 décembre, ce n’est pas chose aisée… C’est le TCS qui nous fut d’un très grand soutien dans cette étape. Après avoir étudié divers scénarios, il apparut que le rapatriement du véhicule chez Wegmüller à Thun était la meilleure option. Bien qu’en moins de 48 heures tout fut organisé, il fallut attendre jusqu’au 8 janvier pour que notre véhicule arrive enfin à Thun, les transporteurs du côté suisse étant surchargés.

WordPress Gallery Extra

Privés de notre maison, nous avons cuisiné dans notre chambre d’hôtel pour la Saint-Sylvestre puis loué un appartement AirBnb plus confortable. C’est ainsi que la famille passa trois semaines et demie à Nîmes, charmante ville, mais bien peu animée en cette saison hivernale, et fait davantage connaissance avec Samuel notre dépanneur nîmois.

WordPress Gallery Extra

Entre le 8 et le 15 janvier, Pierre-Michel retourna seul en Suisse pour superviser les travaux et ramener le véhicule. Ce fut l’occasion de belles rencontres avec les patrons et l’équipe de chez Wegmüller. Le 15 janvier, nous avions un moteur tout neuf et un bon stock de fromage et de chocolat en soute… tout était prêt pour reprendre une seconde fois la route du Sud.

WordPress Gallery Extra

Le 16 janvier, nous étions à nouveau tous réunis et pouvions reprendre le cours de notre voyage vers le Maroc. Pour retrouver au plus vite un peu de chaleur, nous avons pris le ferry de Sète à Tanger, troquant ainsi 1500 km d’autoroute par 40 heures de repos sur le bateau et de très sympathiques échanges avec d’autres voyageurs en partance pour le Maroc.

WordPress Gallery Extra

Ainsi le 19 janvier nous sommes partis à la découverte du Maroc, pour un tour d’essai riche et passionnant, heureux de pouvoir enfin être en voyage.

Bien que le véhicule ait encore quelques maladies de jeunesse qui se corrigeront au fil du temps, il répond plus que pleinement à nos attentes, bien élevées, nous le concédons…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*